volcanOn entend souvent que les enseignants sont toujours en vacances. Il est vrai que notre temps libre est finalement assez conséquent. Et je serais bien le dernier à dire que cela n’est pas vrai. Cependant, et peut-être cela apparaîtra au fil des pages de ce blog, ce temps semble nécessaire pour récupérer, si ce n’est physiquement, du moins nerveusement On se bat beaucoup pour les enfants. On se bat beaucoup avec les parents. J’entends déjà les commentaires. Mais parfois j’ai l’impression que l’on ne se bat pas dans le même camp : l’intérêt du petit. Les remarques de l’instit. sont prises à titre personnel et l’on oublie parfois que l’on parle du petit, pas des défaillances des grands. Nous ne sommes pas les détenteurs de La Vérité. Mais cela ne nous empêche pas de pouvoir tout de même conseiller sur ce qui nous semble important pour son devenir. Ce qui importe, c’est que l’enfant grandisse, aussi bien dans son corps que dans sa tête. Grandir demande bien des efforts et nous sommes là, adultes, pour pouvoir les aider.

Nous travaillons parents et enseignant dans un même but. Enfin, il me semble.

Bref, les vacances permettent non seulement de récupérer, mais aussi de se ressourcer et de puiser autour de soi les thèmes et les connaissances qui feront les thèmes de l’année.

Ainsi, commencerons-nous notre année sur le thème des volcans. Cela demande de se documenter et de préparer les fiches de travail en fonction.

Toutes les matières sont ainsi aborder de manière transversale. Le but de la période sera pour les enfants d’intégrer connaissances et savoir faire pour pouvoir monter une exposition sur le thème et rédiger des articles pour le journal de l’école.